Aller au contenu principal
21-jan-2019


BIC LANCE UNE CAMPAGNE TÉLÉVISÉE ET DIGITALE DESTINÉE À ALERTER LES CONSOMMATEURS SUR LES RISQUES D’ACCIDENTS LIÉS À L’UTILISATION DE BRIQUETS NON-CONFORMES.

73%(1) DES MODÈLES DE BRIQUETS VENDUS EN EUROPE NE SONT PAS CONFORMES À LA NORME INTERNATIONALE DE SÉCURITÉ ISO 9994.

images of the spot

Poursuivant son engagement en faveur de la protection des consommateurs en Europe à l’égard des produits dangereux, la division Briquets de BIC lance ce jour en France, une campagne publicitaire destinée à alerter les consommateurs du danger que peut représenter un briquet conçu et fabriqué sans respecter les normes internationales de sécurité en vigueur en Europe et en France.

 

Réalisée par l’agence Engine, cette campagne illustre le principal scenario d’accident lié à l’utilisation d’un briquet non-conforme : le danger d’une hauteur de flamme excessive qui surprend son utilisateur. Elle sera diffusée en télévision, notamment sur TF1 et M6 en France, ainsi qu’en digital, notamment sur Facebook et YouTube.

 

BIC fait de la qualité et de la sécurité de ses briquets, sa priorité absolue. Avec un réservoir de gaz sous pression et une flamme externe un briquet peut être dangereux s’il n’est pas conçu et produit correctement. L’objectif de la campagne télévisée et digitale que lance BIC est de faire prendre conscience aux consommateurs qu’un briquet est soumis à des normes de sécurité qui trop souvent ne sont pas respectées. Les consommateurs doivent donc être vigilants.

 

« Les briquets sont à l’origine de 30 000 accidents graves par an dans l’Union Européenne(2), cela signifie que chaque jour, plus de 80 personnes sont brûlées par des briquets, » déclare François Clément-Grandcourt, Directeur général de la catégorie Briquets du Groupe BIC. « Or, les contrôles de conformité de produits à l’importation ne concernent que 0,01% des marchandises(3). Les risques que représentent des briquets non conformes aux normes de sécurité internationales ne peuvent plus être ignorés. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de nous adresser directement au grand public, parallèlement à nos procédures juridiques. La libre circulation des produits est un principe fondamental du marché unique européen ; protéger les consommateurs des produits dangereux est une condition du fonctionnement de ce marché unique. »

 

Cette campagne internationale comportera deux vagues de communication sur l’année 2019. En France, la première vague démarre le 21 janvier 2019 et sera à l’écran durant trois semaines ; sur la cible 20-50 ans, population la plus directement exposée aux accidents et comprenant par ailleurs les parents de jeunes enfants.

 

Selon Allan Blair, responsable de la stratégie chez Engine, « Avant de travailler avec BIC, nous ignorions les risques des briquets non-conformes. Nos recherches ont rapidement démontré que la majorité des consommateurs non seulement n’a pas idée de ces dangers, mais qu’ils ne les prennent pas au sérieux. C’est le fil-directeur de la campagne que nous avons conçue. Nous avons illustré de façon réaliste les choix auxquels les consommateurs sont confrontés chaque jour et nous les avons associés à une illustration saisissante des risques liés au mauvais fonctionnement d’un briquet non conforme et à un rappel de la politique unique de qualité et de sécurité de BIC. »

 

 

Annexes

 

Normes de sécurité en vigueur :

 

- La norme internationale de sécurité ISO 9994, créée en 1989, est la norme de sécurité de base. Elle définit les exigences de sécurité de base de tout briquet notamment la hauteur maximale de flamme, la résistance aux chutes, aux températures élevées, la résistance à la pression interne et à la combustion continue, …

- La norme EN 13869, dite norme « sécurité enfants » qui, en Europe, englobe la norme ISO 9994, impose que tous les briquets de poche vendus en Europe disposent d’une sécurité enfants efficace durant toute la vie du briquet. Un briquet « sécurité enfants » est un briquet dont l’allumage a été rendu délibérément plus difficile pour un enfant de moins de 51 mois.

 

 

 

(1) Source : PROSAFE 2010 (Product Safety Enforcement Forum of Europe) et tests ultérieurs de laboratoires indépendants accrédités

(2) Sources : Commission Européenne – chiffres retraités sur le nombre total d’accidents, et Études Accidents réalisées par BIC en 2017 – chiffres retraités sur la population adulte Européenne

(3) Source : Campagne CGT Douanes