Aller au contenu principal
16-avr-2020


Les Français libèrent leurs poils !

infographie Les français et le rasage en période de confinement

Une nouvelle étude de BIC réalisée par OpinionWay démontre que pour une majorité des Français le rasage est un facteur de maintien de l’équilibre.

 

Clichy, France – 15 Avril 2020 – Le confinement change-t-il les habitudes des Françaises et des Français en matière de rasage ? C’est la question que nous posons avec ce premier volet du baromètre « Les Français et le rasage durant le confinement », réalisée par OpinionWay pour BIC. Si ce sujet peut sembler un poil court, il en dit, en réalité, long sur l’état d’esprit des Français durant cette période exceptionnelle.

 

• Premier constat :  une majorité des Français, 73% des hommes et 62% des femmes, gardent leurs bonnes habitudes en se rasant autant qu’en temps normal.

• Néanmoins :

- plus d’un quart des hommes (27%) et près de 4 femmes sur 10 (38%) se rasent moins qu’en temps normal. 

- Depuis le début du confinement, ce sont même 18% des Français qui ont arrêté de se raser !

• Bien rasé dans le home office :  Seulement 30% des Français se sentent libérés des impératifs de rasages et d’épilations par rapport à leur travail.

• Un facteur de stabilité : 70% des femmes souhaitent se sentir aussi féminines que d’habitude et 65% des hommes considèrent que conserver leurs habitudes de rasage est un élément important pour garder le moral dans la période actuelle.

• Le couple, élément déterminant : chez les personnes en couple, on observe que 78% des hommes et 64% des femmes conservent leurs habitudes, contre 65% des hommes célibataires masculins et 59% des femmes célibataires.


Focus sur l’attestation de sortie des poils français

Au-delà du stress provoqué par cette situation hors du commun, quel impact le confinement a-t-il sur l’intimité des Français ? Le confinement modifie-t-il notre rapport à l’intime, mais aussi à l’autre ?

Chez les femmes, l’impact du confinement sur leur féminité est très limité. En revanche, ce sentiment lié au confinement est plus important chez les femmes en couple (74%) que chez celles célibataires (62%). Un sentiment encore plus prononcé chez les personnes âgées (83% des + de 65 ans) que chez les jeunes (60% des 18-24 ans).

Chez les hommes, le rasage de la barbe reste un indice d’équilibre important. Avec l’impact du confinement, 65% des hommes considèrent que conserver leurs habitudes de rasage est un élément clef pour garder le moral dans la période actuelle. Cette tendance est d’autant plus accrue chez les hommes en couple avec 70% d’entre eux contre 55% des célibataires.

 

Les poils, une question de séduction ?

Ce premier volet du baromètre démontre donc que l’assiduité concernant l’épilation et le rasage sont davantage liés à notre rapport à l’autre et à la séduction plutôt qu’une contrainte professionnelle. L'écart avec les femmes célibataires n'est que de de 2% alors que chez les hommes célibataires elle est de 13%.

Femme et rasoir : 34% des femmes préfèrent se raser que s’épiler. Une tendance encore plus marquée chez les jeunes (43% chez les 18-24 ans & 40% chez les 24-34 ans, contre 16% pour les 65 ans et +).

 

Actifs et inactifs, une différence de poi(l) ?

Les premiers résultats de cette étude révèlent que 22% des femmes actives ont changé leurs façons de se raser contre 13% des inactives. Du côté des hommes on observe que 26% des actifs ont arrêté de se raser la barbe contre 8% d’inactifs !

 

Un nouveau look pour une nouvelle vie ?

Les Français profiteraient-ils du confinement pour faire de nouvelles expérimentations ? Les résultats du premier volet du baromètre indiquent que 15% des hommes en profitent pour tester des nouveaux styles. Une tendance qui est plus marquée chez les célibataires (21%) et chez les 25-34 ans (27%).

 

En conclusion près d’1 Français sur 5 a changé sa façon de s’épiler et de raser depuis le début du confinement avec 19% des femmes et 17% chez les hommes.

 

Cette étude est la première d’une série qui aura pour objet de mesurer l’évolution de la tendance du rasage dans le contexte du confinement.

 

L’intégralité des résultats est disponible sur demande.

 

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante :
« Sondage OpinionWay pour BIC » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

 

MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence, au sein duquel figurent un échantillon de 478 hommes et un échantillon de 523 femmes. L’échantillon a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 31 mars au 1er avril 2020. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.